2006 log (7)

(3 Jul) sick girl (2006, Lucky McKee) 80
[ Part of the Directors Series ]

(4 Jul) Spider (2002, David Cronenberg) 37
[ Part of the Directors Series ]

(5 Jul) A Scanner Darkly (2006, Richard Linklater) 58 [ review ]

(6 Jul) Astérix et les Vikings (2006, Stefan Fjeldmark & Jesper Møller) 62
[ Part of Voir’s COMEDIA coverage ]

(9 Jul) The Woods (2006, Lucky McKee) 77 [ review ]


(10 Jul) Camping (2006, Fabien Onteniente) 41
[ Part of Voir’s COMEDIA coverage ]

(11 Jul) Peaceful Warrior (2006, Victor Salva) 35 [ review ]

(11 Jul) Fast Company (1979, David Cronenberg) 39
[ Part of the Directors Series ]

(12 Jul) You, Me and Dupree (2006, Russo brothers) 36 [ review ]

(13 Jul) OSS 117: Le Caire, nid d’espions (2006, Michel Hazanavicius) 68
[ Si, au premier regard, on peut associer cette parodie des films d’espionnage à Austin Powers, qui se moquait des films de James Bond, on réalise bien vite que OSS 117 diffère en plusieurs points. D’abord, son inspiration directe est les romans de Jean Bruce, qui avaient déjà fait l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques, de 1956 à 1970. Et si l’agent 007 tel qu’interprété par Sean Connery est une référence inévitable, OSS 117 fait aussi partie d’une tradition tout européenne d’histoires d’aventures, de Tintin aux séries B de Belmondo. La distinction la plus notoire est que, contrairement à Mike Myers, Jean Dujardin ne fait jamais de son personnage un clown. OSS 117 est souvent ridicule, certes, mais c’est toujours malgré lui. Une grande partie du succès du film repose dans ce choix de Dujardin de ne pas cabotiner, de se contenter de revêtir l’air suave, quoiqu’un peu naïf, de l’époque en ne le subvertissant que très subtilement. L’intrigue du film, plutôt inconséquente, se situe dans la capitale de l’Égypte, qui, oui, s’avère être un nid d’espions. OSS 117 s’y rend afin de faire la lumière sur la mort de Jack Jefferson, son partenaire et meilleur ami, et d’enquêter sur la disparition d’une cargaison d’armes. Soviétiques, Anglais, nazis, Arabes, tous sont suspects, même ceux qui semblaient initialement être des alliés. Michel Hazanavicius réalise ici un pastiche sublime du cinéma populaire de l’après-guerre, que ce soit au niveau des décors au fini clairement studio, des costumes colorés et stéréotypés (tous les Égyptiens portent des fez), de la musique lounge ou de la facture visuelle, qui fait très Technicolor et inclut des arrière-plans projetés pour les scènes de voitures. Le look de Dujardin lui-même semble tout droit sorti de l’époque des films d’Hitchcock avec Cary Grant: la coiffure toujours impeccable, le sourire enjôleur, les sourcils si expressifs… La grande classe, mais ce n’est que superficiel. En effet, la satire va plus loin que la simple caricature, se moquant aussi de la mentalité de ce genre de personnage. Misogyne, homophobe et raciste, OSS 117 représente tous les travers de la France colonialiste des années 50. Quoique ces attitudes désuètes soient malheureusement toujours actuelles, l’Occident pouvant encore faire preuve d’ignorance et de suffisance envers le monde arabo-musulman. Comme quoi, ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle. ]

(13 Jul) Clerks II (2006, Kevin Smith) 91 [ review ]


(17 Jul) Bubble (2006, Steven Soderberg) 93
[ Part of the Directors Series ]

(19 Jul) Scoop (2006, Woody Allen) 70 [ review ]

(19 Jul) Lady in the Water (2006, M. Night Shyamalan) 92 [ review ]

(22 Jul) The Ant Bully (2006, John A. Davis) 19
[ Another motherfucking ants movie? Weren’t the great “Antz” and the not-so-great “A Bug’s Life” enough? I like’s Nic Cage’s voice, but still… ]


(24 Jul) John Tucker Must Die (2006, Betty Thomas) 38
[ Kind of a reverse spin on “Mean Girls”, where the new girl conspires with the popular chicks, and not to bring back the Queen Bee but some lying cocksmith b-ball player. The actresses playing the popular chicks are awful and too old to be convincing as teenagers (they’re all in their 20s – and Jesse Metcalfe, who plays Tucker, is 27!), but Brittany Snow is quite cute and charmingly clumsy as the new girl. I was also surprised by the nuances Jenny McCarthy brought to her bit part as a MILF. Seriously, she’s good! Otherwise, this is a pretty lame, toothless, lousily directed teen flick. Wait for the DVD. ]

(24 Jul) Bon Cop Bad Cop (2006, Érik Canuel) 67
[ Reviewed for Voir ]

(24 Jul) Little Miss Sunshine (2006, Valerie Faris & Jonathan Dayton) 69
[ Reviewed for Voir ]

(25 Jul) Road House (1989, Rowdy Herrington) 80 [ review ]


(26 Jul) Comme tout le monde (2006, Pierre-Paul Renders) 54
(Caroline Dhavernas, as always: 100) [ Read my interview with her in Voir! ]

(27 Jul) Road House (1989, Rowdy Herrington) 80 [ review ]

(29 Jul) Lady in the Water (2006, M. Night Shyamalan) 92 [ review ]

(31 Jul) Talladega Nights: the Ballad of Ricky Bobby (2006, Adam McKay) 83 [ review ]

June / August