2018 log (6)

(1 Jun) Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (2004, Alfonso Cuarón)
[ Un des meilleurs films de la série. Les Détraqueurs! L’hippogriffe! Le Patronus! Le voyage dans le temps! Le tout est brillamment mis en scène par Alfonso Cuarón. Et que dire de la musique de John Williams, qui était jouée en direct par un orchestre symphonique ce soir à la Place des Arts. Magique. ]

(2 Jun) Les Affamés (2017, Robin Aubert)
[ Mon troisième visionnement, pré-Gala Québec Cinéma. J’adore plus chaque fois. Tour à tour angoissant, hilarant, émouvant. Un film parfaitement maîtrisé à tous les niveaux. #79 c’est mon boy. ]

(7 Jun) Hereditary (2018, Ari Aster)
[ Extra Beurre ]

(8 Jun) The Tale (2018, Jennifer Fox)
[ À grands coups de flash-backs, une conversation entre le présent et le passé, à travers les souvenirs troubles d’une femme (Laura Dern) qui a été abusée lorsqu’elle était enfant (Isabelle Nélisse), mais qui hésite à se considérer une victime. Une exploration intéressante de la nature de la mémoire, qui peut se brouiller face aux traumatismes. ]

(14 Jun) Coco (2017, Lee Unkrich)
[ Le récit est un brin prévisible et je n’ai pas adoré les chansons, mais c’est un ravissement visuel, avec tous ces squelettes et ces animaux fluos dans le monde des morts. ]

(15 Jun) The Mummy (2017, Alex Kurtzman)
[ Dark Universe, allons-y! Bon, c’était un gros flop, mais regardé sans attentes, c’est un pas pire film d’aventure teinté d’horreur et de fantastique, avec quelques bonnes cascades, quelques bons gags, et surtout le toujours charismatique Tom Cruise en pilleur de tombes qui se retrouve mêlé au retour d’une momie vengeresse. Le troisième acte est assez laborieux par contre. ]